Les offrandes de noix de coco sur une nième statue
Facebook
Twitter
LinkedIn

JOURNAL #8 : Trois mois & corona

tj-travels

Écrit par Juliette

Cet article aurait pu s’appeler « Angoissés au bout du monde », mais personnellement j’aimais mieux la rime de « Trois mois & corona » qui écrite sur un badge dans une jolie typo pourrait PRESQUE (ou pas) faire passer la pilule quant à la situation mondiale. 

Let’s dive in, comme ils disent ici. Et posons l’évidence sur la table directement. La situation mondiale, ça pue un peu des pieds non ? 

Hier après-midi, Tom était à l’eau. Profitant des vagues et du vent off-shore. J’étais étendue sur l’herbe, au soleil*. Autant vous dire que la vue était superbe, l’eau était bonne et il faisait (très) bon. Là vous pourriez vous dire que j’abuse de vous dire ça alors que vous êtes enfermés chez vous et qu’il vous faut un bout de papier signé pour sortir. Mais pourtant la réalité c’est que nous étions tous les deux complètement paumés. Depuis plusieurs jours, on ne sait plus ni quoi faire, ni où aller, ni ce que nous réserve les prochaines semaines. 

Les directives à notre égard sont très très peu claires. Le gouvernement nous dit de rentrer, mais pas trop. L’ambassade ne fournit aucune réponse. Et puis, peut être serions-nous plus en sécurité ici où pour le moment les malades se font très peu nombreux. Et puis aussi, que se passe t-il si l’on se décidait à rentrer et que nous restions coincés en route ? En 50h, il peut se passer beaucoup, beaucoup chose. Et que se passe t-il si on reste et tout part en sucette ici aussi ?

Welcome dans notre angoisse. 

On peut sortir dehors, mais c’est notre confinement à nous. Certains diront que l’on a un peu choisi. Certes, mais désormais, c’est un peu subit aussi. 

Aujourd’hui (hier en vrai, mais considérons que c’est aujourd’hui), cela fait 3 mois que nous sommes partis. Trois mois où nous en avons pris les yeux, mais aussi trois mois un peu angoissants sur les bords. Et clairement, ces derniers jours ont été les pires.

Nous avons, de loin, eu l’impression que le corona c’était un peu la blague du moment. La maladie a mis des semaines à arriver ici, cela semblait complètement irréel et disproportionné. Et puis, tout à coup, la douche froide, le réveil, la claque. Se rendre compte à quel point la vie de nos proches a changé en quelques jours et que nous ne pouvons rien faire pour eux.

Lorsque nous avons quitté la France, nous étions plein d’espoir. Maintenant nous sommes juste là. À attendre. On ne sait pas bien ce qu’on attend d’ailleurs. 

travels-plage-ocean-reunion

Et puis, je me dis que je peux aussi vous raconter plus. Vous dire comme la vie ici est directement impactée. La notre et celle des autres. Mais je ne suis pas sure que cela soit nécessaire. Ce qu’on peut dire par contre, c’est qu’ici les réservations s’annulent dans tous les sens. Le pays ferme ses frontières aux nouveaux arrivants. Et que les gens commencent à remplir des chariots au supermarché. (oui le stock de pâtes a bien diminué depuis la photo)

Par contre, et on vous racontera ça très (très très) vite (parce qu’on sait que vous avez plus envie de lire des trucs chouettes avec des belles images), on a passé 3 semaines folles sur l’ile du Sud. Et ça, c’était vraiment génial.

Et comme on est comme tous le monde, impactés par les grèves, la lenteur des projets en général et le virus qui met tout le monde au chômage et qu’il faut qu’on fasse tourner le Studio toujours., on voulait vous dire : « coucou, c’est nous, on est dispo pour vos projets de sites web et autres, et on serait ravis de bosser avec vous ! ». 

* Ne soyez pas trop jaloux, si chez vous le printemps arrive à grands pas (confinés ou pas), ici l’automne débarque et je vous écris depuis la terrasse et je suis actuellement en train de peser le pour et le contre pour savoir si ça vaut le coup d’aller chercher des chaussettes. 

→ Pour nous suivre en presque direct : Travelmap

 

🎢 ✈️    PARTAGER CET ARTICLE

PARTAGER CET ARTICLE🎢 ✈️

Facebook
Twitter
LinkedIn

Facebook
Twitter
LinkedIn
Lire aussi
Un autre ?

JOURNAL #10 : Quarantaine tropicale

De cette semaine, c’est sans doute le brouillard que l’on retiendra. S’il fallait faire un résumé exacte des derniers jours, nous ne saurions pas vraiment quoi dire. Il y a une semaine nous étions à Bangkok. C’était à la fois hier et à...

lire plus

Commentaires

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscrivez-vous à la newsletter Travels !

Vous n'êtes qu'à un clic de ne plus jamais rater nos futurs articles ! Promis, on ne vous enverra pas des milliers de message, on déteste le spam tout autant que vous ;)

Vous vous êtes bien inscrit, plus qu'à attendre d'avoir de nos nouvelles !